Le Film de ma vie
  Slobodan Ivetic

Menu Bar in CSS Css3Menu.com

  • slide 1
  • slide 2
  • slide 3
  • slide 4
Informations

The Film of my life in Montreal!

Between August 23rd and September 3rd 2012 at the Montreal World Film Festival – the biggest film festival in North America – the project The Film of My Life received recognition once again. Due to its high quality, the screenplay has been chosen for presentation to producers at a kind of stock exchange for international projects. It has been included in the Project Book as one of the most interesting projects for next year. Because of its subject matter, its multiculturalism and the participation of a few internationally renowned names in the film, the project received an open invitation from the festival’s President Mr. Losique to participate in this A category festival that will take place next year.

Conférence de presse au CCF à Belgrade

Une conférence de presse a eu lieu au Centre Culturel Français à Belgrade à l’occasion du démarrage du projet « Le Film de ma vie » de monsieur Slobodan Ivetić. Il s’agit d’une coproduction française, serbe et tunisienne, réunissant une équipe d’acteurs et d’auteurs de ces trois pays.
Se sont exprimés en présence des journalistes : le réalisateur et scénariste monsieur Slobodan Ivetić, Miljen Kreka Kljaković scénographe, le compositeur du film Aleksandar Sanja Ilić, les acteurs Ana Sofrenović et Branislav Lečić.

Le réalisateur Slobodan Ivetic a travaillé en tant qu’ assistant et premier assistant réalisateur à de nombreux projets cinématographiques de grande envergure tels que : « Boris Godounov » de Andrzej Zulawski, »Bunker Palace Hôtel » d’Enki Bilal, « Mario Puzo’s The Fortunate Pilgrim » et « La chute de l’Italie » De Lordan Zafranovic.

« Il y a deux ans, dans la rue, je suis tombé sur un container remplis de photographies, de lettres, de livres, de pellicules 8 mm, de cassettes VHS et je me suis demandé comment les moments d’exception de la vie d’un être, comment l’histoire de cette vie avait pu finir dans une benne à ordure. Puis, me sont revenus à l’esprit les pellicules, photos, cassettes, films innombrables contenus dans mes armoires. J’ai ressenti dès lors le besoin de donner un sens à « ces gardiens du souvenir » et, en quelque sorte, de ressusciter leur contenu. « Ce film parle de passion pour le cinéma, de notre passé, de l’importance du souvenir et des dilemmes auxquels l’art nous confronte » a déclaré le réalisateur.

Ana Sofrenovic, actrice, qui tiendra l’un des rôles principaux a déclaré : « C’est un film sur les traces que l’ont laisse, sur les legs du passé. C’est là un magnifique hommage à la pellicule et à ce temps révolu où les films avaient une dimension magique, une consistance et ne pouvaient être réalisés que par des gens de véritable talent.

« Le film de ma vie » évoque la vie de Danilo (Raša Bukvić), qui par un concours de circonstances fait une découverte qui le contraindra à poser sur sa vie un regard totalement différent. Du jour au lendemain, il est confronté au dilemme suivant – comment faire usage au mieux du temps qui lui reste à vivre, comment boucler la boucle en donnant un sens à son existence, avant de partir en paix avec les siens et surtout avec lui-même.

Le tournage du film prévu pour la fin de l’année 2012 se déroulera en Tunisie, France et en Serbie.

Ivetic vu par Lordan Zafranovic

‘’ …Et c’est de cela que les films de Slobodan sont justement emprunts. Ils débordent d’un amour sans limites à l’égard des sujets qu’il a photographiés ou, filmés dans le cadre de documentaires. L’amour, saisit au détour d’un moment heureux ou malheureux, cela aura été le parti pris de cet observateur sincère. Et lorsque l’on regarde ces clichés aujourd’hui, il est merveilleux de constater à quel point cet œil humain, ce miroir de l’âme qu’est Slobo, a réussi à imprimer cette quantité d’amour sur le négatif par le biais de cet autre œil qu’est la caméra. Certain diront : le négatif a son positif. Regardez ces clichés et rembobinez la bande, pour remonter jusqu’aux motivations de l’auteur. Et c’est là, que vous découvrirez le secret de son amour pour le cinéma et pour les êtres qui se réalisent aux prix de grands efforts.’’

Lordan Zafranović
Réalisateur

Ivetic vu par Dusan Kovacevic

Slobodan Ivetić était également photographe ”à ses heures perdues”, maniant son appareil, comme si celui-ci avait été un prolongement de sa main.

‘’…Discrètement, imperceptiblement et affichant toujours ce même sourire, Slobo a immortalisé bon nombre d’acteurs, de réalisateurs, d’éléments de décors… portant sur ces sujets un regard toujours amical et humain. La plupart de ces photographies sont une partie (aujourd’hui) – du précieux patrimoine - de l’histoire du cinéma yougoslave et européen ; un témoignage incontournable sur le « septième art »

Dušan Kovačević,
Dramaturge et réalisateur

Copyright © 2015 Slobodan Ivetić. All rights reserved